Dans le contexte très tendu des attentats, le Conseil National des Activités Privées de Sécurité (CNAPS), qui administre et contrôle les Entreprises de Sécurité ainsi que leurs Collaborateurs, a précisé quelques mesures pour accroître les prérogatives de la Sécurité Privée.

 

Parmi ces dispositions d’urgence pour la Sécurité Privée, se trouvent ces points importants  :

  • La création du métier d’Agent de Surveillance Renforcée (ASR) avec la possibilité d’être armé pour les espaces particulièrement exposés aux risques comme les lieux publics, les sites industriels sensibles, le secteur des médias ou de la chimie.
  • Les agents cynophiles pourront être employés pour la détection d’explosifs.
  • Des modules de sensibilisation et de lutte contre le terrorisme vont être généralisés dans le cadre de la formation professionnelle des agents de sécurité.
  • La mise en place de groupes de liaisons permettant d’échanger des informations entre les autorités publiques et le secteur privé en période de crise.

 

Bref, c’est un certain nombre de mesures qui permettent de considérer la place importante de la Sécurité Privée dans les moyens de lutte contre ces nouveaux risques civils qui se voient aujourd’hui améliorées.