Les déchetteries, lieux de stockage et de tri, attirent de plus en plus la convoitise car il existe un marché parallèle qui réutilise ou exploite ces milliers de tonnes de déchets (métaux revendus au poids, vieil électroménager remis en état ou de nouveau utilisé…).

Toutes ces actes délictueux obligent dorénavant les gestionnaires à sécuriser leur site (afin qu’ils ne se fassent pas pénétrer ni voler, et que les intrus ne s’y blessent pas en s’aventurant parfois jusque dans els bennes), leurs salariés et les objets du quotidien mis au rebut.

 

Déchetteries = convoitises

 

PSM2018janvfev1

 

dechetterie

 

Servan LÉPINE, Dirigeant d’EXCELIUM, témoigne que la sonorisation et la télé-interpellation sont très dissuasives.

 

Je vous renote ci-dessous l’intégralité de son interview :

 

L’avis de l’Installateur – Servan LÉPINE, Dirigeant d’EXCELIUM (installation & maintenance de systèmes électroniques de sécurité)

« La sonorisation et la télé-interpellation sont très dissuasives »

« Nous avons une dizaine d’années d’expérience sur ce marché qui est en forte évolution. Assez mal protégés dans l’ensemble, les sites ont plusieurs préoccupations :

  • limiter les dégradations et les vols essentiellement de métaux et de déchets électroniques
  • se protéger de l’incendie
  • protéger leur personnel

Bien souvent, il faut repenser l’organisation et le stockage de ces lieux sensibles. Pour cela, la sécurité mécanique est fondamentale pour en limiter l’accès.

Les bennes de stockage doivent être tenues fermées – en dehors des périodes d’activité – pour limiter les convoitises.
L‘installation de systèmes de contrôle d’accès avec badges ou serrures connectées permet de gérer les accès et de suivre les droits d’accès des personnes ou des véhicules sur zone. Enfin, la vidéosurveillance est devenue indispensable aussi bien pour enregistrer les flux que pour protéger le personnel. Aux heures de fermeture, la sonorisation, adossée à la vidéosurveillance, apporte un réel plus. En cas d’intrusion, l’individu détecté est interpellé à distance via des haut-parleurs. C’est très souvent suffisant pour dissuader, moins onéreux pour le client qu’un gardiennage permanent, mais surtout cela permet d’appeler les forces de l’ordre. »